Vivre à Malte avec un petit budget

Vous êtes expatrié sur l’île et voulez en profiter pour pas cher ?

Voici un guide pour économiser à Malte !

 

billet maltais maltese lira

Ancien billet de Malte, à l’époque de la « Lire Maltaise »

 

Avec un salaire de base proche des 5€ de l’heure dans certains secteurs d’activités, la question du coût de la vie s’impose. En voyant le prix d’une pièce de viande ou des vêtements, certains postes de dépenses peuvent rapidement casser l’image de pays anglophone très bon marché pour les expats !

 

Logement

Le village que vous choisirez aura une grande influence sur le prix de votre loyer et surtout votre style de vie ! Les zones les plus demandées et donc les plus chères sont dans la zone de Sliema et St Julians. C’est aussi dans ces zones que les emplois les mieux rémunérés se trouvent, donc beaucoup d’expats y vivent.

Il est possible d’économiser en allant dans des villages plus abordables, par exemple : comme Qormi, St Paul’s Bay, Zabbar. Mais attention le bénéfice d’un loyer moins cher s’arrête la ! Vous prenez le risque d’avoir ensuite beaucoup de frais de déplacements en bus ou même l’achat d’une voiture. Et oui parfois le jeu n’en vaut pas la chandelle 🙂

L’astuce : Il y a quelques villages en périphérie qui sont proches des centres d’intérêts et à des prix intéressants. Gzira et Msida offrent des loyers plus abordables et sont à côté de sociétés qui embauchent des expatriés. Vous pouvez ainsi économiser 200€ par mois environ ! Lisez aussi notre article sur le prix des appartements à louer à Malte.

 

Se nourrir

Vous avez de nombreux mini-market, de toutes petites surfaces vendent un peu de tout et un peu toutes la même chose ! Les prix y sont en général un peu plus élevés. Donc autant aller dans des moyennes surfaces comme « Tower », « Gala », « Smart ». Vous avez aussi « Pavi » à Qormi qui est l’un des plus grands supermarchés. En revanche, pour les légumes, la meilleure façon d’économiser est d’acheter directement au vendeurs locaux. Ces petits camions de légumes ambulants qui se garent pendant quelques heures à des endroits donnés. Vous aurez des prix intéressants et même parfois un petit cadeau en plus !

Niveau restaurants il y a le choix et les prix sont plutôt abordables, mais attention à la fin du mois cela devient un gros budget ! Donc apprenez à cuisiner avec des produit de saison et faites vous plaisir à jouer les chefs cuisinier ! Vous économiserez de 150€ à 300€ tout en améliorant votre image de marque 🙂

 

Transports

C’est vrai que l’île entière est facilement accessible si vous disposez d’une voiture. Mais, aussi imprédictibles que soient les bus, ils sont de loin l’option la plus abordable pour se déplacer à Malte au jour le jour. Alors que la location d’une voiture peut coûter plus de 40 €/jour, et même si l’essence est à 1.31 €/L, les transports publics coûtent 0.75 € pour 2 heures avec un prélèvement mensuellement. Bien sûr pour bénéficier de ce tarif, vous devez être résident Maltais et vous être enregistré pour la carte Tallinja. Une fois enregistré vous pouvez l’alimenter du montant que vous souhaitez et le solde reste acquis. De plus, si vous utilisez le bus pour aller travailler chaque jour, cela vous coûtera au maximum 26€ par mois même si vous effectuez d’autres trajets n’importe où sur l’île. Par rapport à la location d’une voiture qui vous reviendra à plus de 350 € par mois il n’y a pas photo. Il vous suffit d’être disposé à jouer le jeu de l’attente du bus qui, disons le, n’est pas pire que le jeu de la place de stationnement.

Quelle que soit l’option déplacement choisie, gardez à l’esprit qu’à Malte les taxis, bien que souvent pratiques ne sont jamais bon marché. Même aller à l’aéroport en bus est faisable sauf si votre vol est à 6 heures du matin. Si vous prenez le taxi évitez les taxi blancs. Les expats apprécient en générale la société de taxi Ecabs qu’ils considèrent plus professionnelle à des prix raisonnables. Voici leur site internet -> http://ecabs.com.mt/

 

Factures d’eau et électricité

Attention demandez bien lors de la signature de votre bail si vous allez payer l’eau et électricité au tarif résidentiel = « residential » au lieu de « domestic » ou « non-residential ». En effet « domestic » et « non-residential » sont bien plus cher et réservé à des non résidents. Pour faire simple votre tarif résidentiel vous fera économiser environ 500€ par an !

 

Loisirs

Une des choses essentielles pour booster vos économies est de trouver des manières économiques de se divertir. Après tout ce n’est pas mal d’aller à Paceville et de se soûler en profitant de chaque des coupons happy hour que vous trouvez. Il pourrait aussi être temps d’admettre que, malgré un budget serré, on se respecte plus que çà. Non ? Comme sur une île méditerranéenne baignée de soleil on ne manque pas d’activités tournées vers la plage (sauf, peut-être, en hiver). Et la mer est toujours gratuite. Au final avec un masque et un tuba vous aurez une infinités de côtes à explorer ! Vous pouvez aussi profiter des journées portes-ouvertes culturelles, quand les musées renoncent aux droits d’entrée et permettent aux visiteurs d’accéder librement aux expositions. Un billard ne coûte que 20 centimes dans certains « Kazin » (demander ou c’est dans votre village à vos voisin Maltais, ils savent 🙂 ). Offrez vous une dose de calme en allant vers une randonné dans des zones inhabités, ou même à San Anton Gardens à Attard. Vous pouvez aussi profitez des fêtes de villages qui s’étalent tout au long de l’été. Il y a parfois de magnifiques concerts gratuits dans certaines églises pour ceux qui aiment le classique ou souhaitent découvrir.

 

N’hésitez pas à donner vous aussi vos conseils d’expatriés pour économiser à Malte dans les commentaires 🙂

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *